• Poste Immo

Un édifice transformable

La conception originale d’un architecte visionnaire…

Quand Julien Guadet aborde le projet, l’évolution des techniques constructives, les recherches sur les charpentes métalliques et leurs grandes portées s’inscrivent dans le droit fil d’une nouvelle architecture industrielle.

En affinant avec les commanditaires un programme adapté au processus industriel postal, il a créé un prototype architectural qui synthétise les contraintes fonctionnelles, constructives et techniques. L’édifice se caractérise par un double fonctionnement, en réunissant un « hôtel » voué à l’accueil du public et une « usine » qui offre aux postiers des espaces de travail en cœur d’îlot.

Pour disposer d’une densité où trouver, malgré la superficie réduite du terrain, les surfaces nécessaires aux activités (collecte, tri, timbrage, classement et distribution du courrier, administration), la grande idée de Julien Guadet repose sur l’organisation verticale du travail et la séparation des flux. Ce pragmatisme fonctionnel transparaît dans une organisation par étage sur trois niveaux, complétés par un sous-sol pour les écuries aérées et éclairées par des trémies en façade. Il réduit la surface vouée à la construction tout en structurant les flux pour limiter les déplacements.

Le projet de Dominique Perrault s’inscrit parfaitement dans cet héritage et le traduit. L’architecte propose une évolution réfléchie de l’édifice pour l’adapter aux nouveaux usages postaux et urbains, dans le respect du concept d’origine (voir rubrique Architecture et patrimoine).

 

Les mots clés du projet

  • Un projet de renouvellement urbain
  • Une implantation en îlot
  • Un bâtiment prototype
  • Un bâtiment écologique
  • Une organisation bipolaire
  • L’hôtel et l’usine, pour 2 fonctions majeures : publique et professionnelle
  • Une architecture monumentale homogène avec, sur 4 rues, 4 façades de pierre qui constituent l’enveloppe.

Un Hôtel des Postes est un outil, rien qu’un outil. Les besoins industriels varient constamment, non seulement l’importance totale de l’outil varie, mais encore la proportion de ses parties. […] Et cet outil, quel qu’il soit, ne fera qu’un temps, et un temps assez court. Il durera tant qu’il correspondra aux besoins industriels à satisfaire. […] Un Hôtel des Postes, si important qu’il soit, est par définition un édifice provisoire, en tout cas transformable.

Julien GUADET, architecte , Les Hôtels des Postes et Télégraphes, La Construction moderne, 1888
  • Les façades historiques de la Poste du Louvre, conservées et restaurées dans le projet de restructuration
  • Vue du 1er étage : charpentes métalliques et grandes portées