Vue du 1er étage : charpentes métalliques et grandes portées
  • Poste Immo

Un îlot parisien

1888 : L’hôtel des Postes au coeur de Paris

 

Architecture innovante au service de La Poste, l’Hôtel des Postes contribue largement à l’aménagement d’un quartier dans le Paris d’Haussmann.

Dans le cadre des grands travaux lancés par Napoléon III et le préfet Haussmann dès 1850, l’Hôtel des Postes est un projet urbain fédérateur qui s’inscrit dans l’évolution du centre de Paris.

Face aux besoins de surfaces de La Poste et au manque de terrains disponibles, réinstaller l’Hôtel des Postes sur son site d’origine plutôt que sur les terrains du Palais d’Orsay ou la colline de Chaillot témoignait bien d’une volonté politique forte.

Le pari consistait à réunir les administrations centrales des Postes et des Télégraphes dans un même lieu et de laisser le service actif des Postes dans le centre de Paris, près des banques, de la bourse du commerce et des éditeurs de journaux. Dans les années 1870, l’Hôtel des Postes installé depuis le XVIIIe siècle dans l’hôtel d’Armenonville, au centre de Paris près du Louvre, souffre de l’exiguïté de ses locaux inadaptés à l’essor du Courrier.

Des personnalités comme l’écrivain Maxime du Camp, ami de Flaubert, s’en font l’écho. Les élus de la IIIe République s’attèlent alors à abriter les grandes administrations dans des monuments dignes de ce nom.

Pour créer un prototype architectural à la hauteur de cette commande ambitieuse, les deux Ministres des Travaux Publics et des Postes et Télégraphes et les administrateurs de La Poste désignent un architecte visionnaire, Julien Guadet. Ensemble, ils définiront un programme qu’ils affineront au fil du temps pour adapter parfaitement l’architecture à sa fonction.

C’est ainsi qu’entre 1878 et la livraison du bâtiment en 1888, le projet ne cessera d’évoluer.

  • Façade sur la rue du Louvre et le passage Gutenberg. Percée lors de la construction de La Poste du Louvre, le passage Gutenberg permettait aussi de desservir et d’éclairer le sous-sol.
  • Le péristyle de la rue du Louvre est aussi l’image architecturale d’un grand équipement public.