You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.
MENU
Film 3D
PRÉSENTATION DU PROJET
Découvrir
Programme
L’ATYPIQUE
Expériences
LE BIENVEILLANT
Architecture
L’ARTISTE
L’histoire
LE SAGE
Bureaux
LE VOYAGEUR
« je partage une histoire »
« Un Hotel des Postes est un outil, rien qu’un outil. Les besoins industriels varient constamment, non seulement l’importance totale de l’outil varie, mais encore la proportion de ses parties.

Et cet outil, quel qu’il soit, ne fera qu’un temps, et un temps assez court. Il durera tant qu’il correspondra aux besoins industriels à satisfaire.

Un Hotel des Postes, si important qu’il soit, est par définition un édifice provisoire, en tout cas transformable. »

Julien Guadet
Un édifice
transformable
Pour l’architecte Julien Guadet, La Poste du Louvre c’est...
— Un bâtiment prototype
— Un bâtiment emblématique
— Un bâtiment d’industrie
— Un bâtiment adaptable
Dans les années 1870, l’Hôtel des Postes installé depuis le XVIIIe siècle dans l’hôtel d’Armenonville, au centre de Paris près du Louvre, souffre de l’exiguité de ses locaux inadaptés à l’essor du Courrier.
Au XIXe siècle, les grandes percées haussmanniennes modernisent de façon décisive le centre de Paris.
Pour créer un prototype architectural à la hauteur de cette commande ambitieuse, l’architecte, les deux Ministres des Travaux Publis et des Postes et Télégraphes et les administrateurs de La Poste définiront ensemble un programme qu’ils affineront au fil du temps pour adapter parfaitement l’architecture à sa fonction.
C’est ainsi qu’entre 1878 et la livraison du bâtiment en 1888, le projet ne cessera d’évoluer.
Au XIXe siècle, les grandes percées haussmanniennes modernisent de façon décisive le centre de Paris.
Dans les années 1870, l’Hôtel des Postes installé depuis le XVIIIe siècle dans l’hôtel d’Armenonville, au centre de Paris près du Louvre, souffre de l’exiguité de ses locaux inadaptés à l’essor du Courrier.
Les prémisses d’un
bâtiment écologique
Dans cet édifice ventilé naturellement, les écuries sont aérées par des cours anglaises.
La façade en pierre du bâtiment offre une inertie thermique, tandis que le chauffage pulsé est créé par la réutilisation des déjections des chevaux. La grande verrière permet également de faire entrer la lumière zénithale pour le confort des usagers.
La Poste du Louvre
dans le temps
1878
4 AVRIL
À la suite d’une conférence présidée par le garde des Sceaux la reconstruction de l’Hôtel des Postes sur son emplacement initial est votée.
1878
13 AVRIL
Le Ministre des Travaux Publics écrit à Julien Guadet pour le charger du projet qui sera l’un des rares équipements publics conçu et réalisé par l’État.
En 1878,
1879 et 1880
Trois projets successifs illustrent l’investissement de l’architecte et le souci d’adapter l’architecture à son usage industriel. Dès l’origine, il distingue la partie publique très fréquentée donnant sur la rue du Louvre – l’hôtel de l'usine qui (ancien terme pour désigner le Bureau des Postes) occupe le reste du terrain, accessible par trois autres rues.
1879
6 NOVEMBRE
Optimisation de l’organisation verticale avec des cours ouvertes côté usine
et des passerelles entre les bâtiments.
1880
13 JUILLET
Sont proposées par l’architecte deux nouvelles adaptations : un étage entier dédié au départ du Courrier et un autre à la distribution.
1886
Le projet définitif met clairement en évidence, dans une architecture sobre et monumentale, les liens entre les services au public et les activités de l’usine afin d’assurer une parfaite synchronisation entre ces deux fonctions.
1888
JUILLET
Mise en service du bâtiment.